Publié : 30 avril 2015

Ma journée à la "Casa corsa"

Clémence

J’ai décidé durant mon été, d’effectuer ma journéee sociale en Corse car je connais très bien cette île, une partie de ma famille habite là-bas et j’y passe tout mes étés. Dans une petite paillote en Haute-Corse, « A casa corsa », j’ai demandé aux directeurs que mes parents et moi-même connaissons très bien, de travailler une journée en tant que barmaid. J’ai donc travaillé de 13h à 17h au bar, à servir les clients. Ce fut très plaisant, car étant une petite paillote, et y passant toutes mes journées, je connaissais déjà très bien les clients et je ne fus donc pas en difficulté pour les servir. J’ai reçu 7 euros de pourboire qui reviennent donc directement à la récolte de sous pour le parrainage. J’ai beaucoup aimé cette journée et cela ne m’a pas dérangé de passer une journée de mon été à travailler car le cadre était très agréable, les personnes très sympathiques et il y avait une très bonne ambiance.

Ich habe mich entschieden, in einem Strandcafé in Korsica zu arbeiten, weil ich dort Familie habe und die Besitzer des Cafés kenne. Ich habe an der Bar gearbeitet von 13 Uhr bis 17 Uhr. Es war nicht schwer, diesen Job zu bekommen, weil ich die Besitzer und die Kunden kenne, da ich jeden Sommer in Korsica bin. Ich habe 7 euros Trinkgeld bekommen. Ich habe diesen Tag sehr gemocht. Es war eine gute Atmosphäre, es war warm und am Meer und die Kunden waren äußerst freundlich. Es war also kein Problem für mich für einen Tag in meinen Ferien zu arbeiten. Es war mein erster Job und ich würde es gerne noch einmal machen.

I died my social day during my holidays in Corsica because a part of my family lives there. I worked in a beachcoffee house because I knew the owners. I worked in a bar from 1 pm to 5 pm. It wasn’t hard to get the job because I know the owners as well as the customers because I spend every sommer holiday there. I earnt a 7-euro-tip. I really liked that day because there was a pleasant atmosphere face to the sea and the customers were very friendly. It was the first time I had a job and I would do it again willingly.